"L’importance primordiale de la famille nucléaire, par exemple, est tout autant une question de nature que de culture. En opposant la modalité « grégaire » à la modalité « sociale » j’oppose deux systèmes de vie collective qui renvoient chacun à des propriétés innées de l’humain..."
Charles Macdonald, ethnologue, a séjourné à plusieurs reprises chez les Palawan, un groupe d’essarteurs semi-forestiers du Sud des Philippines.
L’objectif du documentaire et de l’essai Lady sapiens est de brosser le « portrait-robot » de la femme du Paléolithique. Pour cela, les auteurs nous invitent à découvrir les dernières hypothèses élaborées par les chercheurs.
Chronique radio rédigée en novembre 2018 (par Ana Minski) Tout au long du Pléistocène — plus de 2 millions d’années —, des espèces de grandes et petites tailles disparaissent, se réfugient dans d’autres zones géographiques ou sont supplantées […]
Un préjugé tenace ne cesse d’être colporté concernant la période du Paléolithique...
Des histoires pour les hommes, septembre 2017 (par Ana Minski) « Les premières femmes un jour inventèrent l’arc et les flèches. Elles se mirent à chasser, mais elles ne savaient pas se servir de l’arc et le tenaient dans […]
Je me suis entretenue avec Charles Stepanoff autour de son essai Voyager dans l’invisible. Charles Stepanoff est anthropologue à l’EPHE et auteur de différents ouvrages sur le chamanisme et les sociétés hybrides.
Nous avons longtemps vécu dans des environnements que nous partagions avec des prédateurs tels que le loup ou l’ours. Pendant des millénaires, la menace qu’ils représentaient et la fascination qu’ils exerçaient enrichissaient notre univers.
Les nombreuses études conduites pour comprendre l’apparition des inégalités oublient bien souvent d’accorder de l’importance aux techniques liées à l’imaginaire, aux rêves et aux visions.
« De quoi vivaient tous ces patriciens pauvres ? La carrière pour eux était d’entrer au service de leur seigneur. […] Ainsi enregistré, le jeune noble faisait partie de la maison du seigneur, il était de ses suivants ; celui qui le nourrissait et le protégeait, en échange de quoi il le servait, lui obéissait, le suivait à la guerre, en mission, ou, dans sa disgrâce, en exil, parfois même jusque dans la mort, se suicidant sur sa tombe. »
Anti-civ