Ventres à louer, Une critique féministe de la GPA, édité aux éditions l’échappée, est un essai coordonné par Ana-Luana Stoica-Deram et Marie-Josèphe Devillers.
Anthropocène ? Capitalocène ? Mégalocène ? On ne compte plus les néologismes pour nommer les destructions écologiques en cours.
La discussion autour de notre vécu commun de femme et la réappropriation du savoir concernant nos corps sont de puissants moteurs de mobilisation féministe.
Illustration de couverture : Remedios Varo Uranga ___________________________________ Aude Vidal est une féministe écologiste qui a animé la revue L’An 02. Elle est l’autrice de reportages sur les mondes malais, d’essais critiques sur le libéralisme et d’Égologie. Dans […]
Révolutionnaires, publié aux éditions du Commun, est un recueil d’entretiens menés par des femmes nées dans les années 80 et 90 auprès de féministes plus âgées.
L’actualité féministe nord-américaine est marquée par des questionnements internes, notamment quant aux possibilités d’ouverture face à des hommes désireux de s’investir dans cette lutte contre la hiérarchie entre les sexes.
Quelles raisons peuvent mener un homme à se dire proféministe et que peut-il faire pour aider le mouvement féministe ?
Dans cet essai, l'autrice relate son parcours de militante, ses engagements et les dissensions qui fracturent les mouvements féministes et LGBT.
À l'heure où nous écrivons ces lignes, Mila est toujours harcelée et les femmes du CHU de Toulouse luttent contre une fresque pornographique. Cette fresque illustre l'art masculiniste, domesticateur/prédateur/pornographeur/féminicideur, qui érotise la torture et la mise à mort.
D’un côté, une flambée d’adolescentes qui demandent à devenir des garçons. De l’autre, des repentis et repenties de la transition qui alimentent le soupçon: changer de sexe ne serait-il pas un moyen d’échapper à l’homophobie pour certains jeunes? Surtout des filles?
Anti-civ