Depuis plusieurs années, les collapsologues et autres effondristes sont sur le devant de la scène. Ces experts de l’effondrement sont présents dans les médias, les cercles de pouvoir et les avant-postes du libéralisme...
Dans son essai, L’imposture océanique. Le pillage « écologique » des océans par les multinationales, Catherine Le Gall remonte la piste des pollutions terrestres pour identifier les causes de la diminution des populations marines.
Charles Macdonald, ethnologue, a séjourné à plusieurs reprises chez les Palawan, un groupe d’essarteurs semi-forestiers du Sud des Philippines.
Dans cet essai, l'autrice relate son parcours de militante, ses engagements et les dissensions qui fracturent les mouvements féministes et LGBT.
À l'heure où nous écrivons ces lignes, Mila est toujours harcelée et les femmes du CHU de Toulouse luttent contre une fresque pornographique. Cette fresque illustre l'art masculiniste, domesticateur/prédateur/pornographeur/féminicideur, qui érotise la torture et la mise à mort.
Survivre à la prostitution, les voix qu’on ne veut pas entendre, témoignages, M Éditeur. Note de lecture du livre de Francine Sporenda (par Ana Minski) Responsable rédactionnelle du site Révolution féministe, ex-membre du bureau de l’association féministe Les […]
« Les premières femmes un jour inventèrent l’arc et les flèches. Elles se mirent à chasser, mais elles ne savaient pas se servir de l’arc et le tenaient dans le mauvais sens, la partie concave tournée vers elles. Elles […]
Les éditions La découverte ont récemment publié l'ouvrage de Kyle Harper, Comment l'Empire romain s'est effondré, le climat, les maladies et la chute de Rome. Kyle Harper, professeur d'histoire à l'université d'Oklahoma...
Le Centre Tricontinental et les éditions Syllepse ont publié, sous le titre ONG Dépolitisation de la résistance au néolibéralisme, un ensemble d’articles précédemment publiés dans la revue Alternatives Sud.
Roswitha Scholz est une théoricienne marxienne dont les analyses de l’économie politique renouvellent celles élaborées par le groupe allemand Wertkritik qui se définit comme une critique radicale de la valeur. Un recueil de ses différents articles intitulé Le sexe du capitalisme est publié aux éditions Crise & Critique.