Dormir, c’est rêver. Et rêver, à présent, c’est travailler encore.
Poèmes publiés en octobre 2020 dans la revue Nouveaux Délits n° 67
Juché sur des falaises d'un blanc éclatant, s'élève le château au-dessus duquel tournoient des vautours.
« De la roche dite "la Voie siliceuse" sortent chaque nuit des chauves-­souris des cloportes, des hulottes… et quand la lune illumine le ciel en sortent un dogue argentin et sa sorcière....
L'ourse est morte dans la nuit, des guêpes sont sur les chairs et le bourdonnement de la curée est insupportable.
C’est une nuit blanche, couleur brume et lune pleine, une nuit d’écume aux pieds des herbes....
Maladroits, nous déraillons dans un paysage sombre